Faites-le vous-même!
Terminer les casses-tête,les recherches et questionnements interminables, ici on s'entraide sur tout ce qui concerne l'entretien,la maintenance de votre bateau.De la coque au pont, tout y passe, la fibre de verre, la plomberie,l'électricité, les boiseries,réparer vos cartes peut-être ? Posez votre question, surement vous obtiendrez une réponse d'un capitaine qui a vécu le même problème, ou quelqu'un vous donnera la référence apportant la solution.
Bonnes trouvailles!

vendredi 29 octobre 2010

L'IMPORTANCE DES ANCRES ET LEURS ATTACHES OU COMPOSANTES



22 commentaires:

  1. Mon naufrage, les causes.
    Juillet 2002,
    Baie du Bic, exactement a l'endroit ou est située l'ancre indicant les mouillages possibles, sur la carte marine de l'endroit.
    Je me fais brasser depuis 30 heures, l'ancre tient bon, pour plus de sécurité je place mon ancre de réserve en plomb de sonde.
    1000hres, je vérifie mon équipement d'ancrage et m'aperçois que mon cablot est sorti du chaumard, et qu'il frotte contre le balcon, et a mon grand désarroi, un toron est déja sectionné.
    L'eau s'arrache de la mer, elle nous fouette le visage, même en lançant le moteur a pleine capacité le voilier refuse d'avancer, ce qui m'aurait permis de reprendre du cablot et ainsi le replacer a un endroit non-endommagé, mais rien a faire.
    Un deuxième toron cède, et puis le troisième, je n'ai plus de retenue,j'espère que mon ancre en plomb de sonde s'accochera...
    Le cablot de mon ancre de réserve passe directement dans l'hélice, il se tranche et cède,le moteur s'arrete, bloqué par le cablot qui s'y est enroulé.
    en moins d'une minute le bateau est renversé,et nous voila couchés sur tribord, tossant contre les rochers.
    Mayday, Mayday, Mayday, la garde cotière refuse de se déplacer car le temps est trop dangereux, mais elle relais le Mayday au directeur du parc du Bic, qui passe le Mayday au directeur d'une école de Kayak, située a l'intérieur même du parc.
    Celui-ci a ses risques et périls, en pneumatique, vient a notre secours.
    La force des vents enrigistrés par les navigateurs de l'endroit fut de 59 noeuds.
    Leçon;
    1- Un chaumard fermé est préférable.
    2- Une protection anti-ragage sur le cablot est essentielle.
    3- L'ancre de réserve doit aussi avoir un cablot de nylon, et non en polypropylène
    car celui-ci flotte.
    4- l'ancre située sur la carte marine ne veut pas dire que c'est la meilleure
    place pour mouiller.
    Voila pour des leçons apprises a la dure, pourtant j'avais tout appris cela
    dans mes cours des ECP.
    merci a tous mes amis du Bic

    RépondreSupprimer
  2. L'ancre à bascule (Danfort).
    Elle est excellente dans le sable et la vase. la tenue est cependant irrégulière sur les roches, mauvaise sur les graviers, inexistante dans les herbes et les algues. De nombreuses copies de cette ancre sont sur le marché, mais toutes ne sont pas de bonne qualité. Articulée, elle est d'une manutention et d'un rangement facile.

    RépondreSupprimer
  3. L'ancre Spade,
    1. Se plante instantanément dans tout type de fond
    2. S’enfouit profond
    3. A une tenue exceptionnelle élevée
    4. Reste en place en toute circonstance
    5. Pivote dans les fonds lors du retournement du sens de traction
    6. Ne se prend jamais dans la ligne
    7. Possède un très haut pouvoir de résistance

    RépondreSupprimer
  4. Ancre Fortress
    la Fortress ne bascule pas sur le côté grâce au long jas qui la stabilise.
    excellente tenue sur fond de sable,et de vase,faible sur fond de roche ou dur.
    L’ancre Fortress pèse beaucoup moins lourd que les ancres en acier.
    Alliage traité de haute performance aluminium-magnésium
    Finition anodisée haute résistance
    Angle des pattes réglable
    Démontable pour un rangement facile
    Les pattes de la Fortress peuvent être réglées pour passer de 32° l’angle normal, à 45º, ceci augmente la force de retenue de 400% sur fond de vase.

    RépondreSupprimer
  5. Rock and Eggroll2 février 2011 à 13:32

    Ancre Delta™

    Construite en acier haute teneur en manganèse et inox, l’ancre Delta™ offre une
    résistance maximum. Son profil unique et son soc leste permettent un largage
    facile. Son centre de gravite très bas et sa géométrie particulière garantissent• une
    prise immédiate.
    Fiable et résistante, l’ancre Delta™ a reçu la certification Lloyd† comme ancre a
    haut pouvoir de tenue. Elle a été choisie comme mouillage principal par de
    nombreuses organisations de sauvetage en mer.
    Ancre Delta™

    RépondreSupprimer
  6. FOB ROCK : la Solution des Mouillages Encombrés

    Spécialement conçue pour les mouillages à faible rayon d'évitage.
    . Accrochage immédiat
    . Tenue exceptionnelle sur traction tangentielle et oblique
    . Polyvalente sur tous les fonds
    . Manutention facile à bord

    La FOB ROCK est réalisée en acier galvanisé ou en inox poli-miroir.

    RépondreSupprimer
  7. L'ancre CQR

    reconnue pour son efficacité.
    Le procédé de forge par estampage à froid de la C.Q.R. augmente sa résistance et sa fiabilité.
    Son principe d'articulation sur le soc permet une bonne pénétration dans le fond, ainsi qu'une bonne tenue.
    La conception de la CQR comporte une articulation de sa verge, permettant en théorie à l'ancre de tourner avec des changements de direction plutôt que de décrocher.
    la vraie CQR fabriquée par Lewmar reste une référence
    Les ancres charrues sont assez polyvalentes dans tous les fonds, mais pas exceptionnelles dans aucun d’entre eux.

    RépondreSupprimer
  8. Ancre Grappin

    D’une conception traditionnelle, le grappin est simple à concevoir et à fabriquer. Son seul avantage est de se planter quelle que soit la position ou il tombe dans les fonds. Dans le rocher ou le corail, il peut se coincer rapidement , mais peut également être difficile à relever. Un grappin est la plupart du temps léger, et peut avoir des utilisations additionnelles comme outil pour récupérer des matériels perdus par dessus bord, il est aussi relativement facile à remonter à bord.

    Les grappins n’ont généralement pas assez de surface pour développer une tenue suffisante dans le sable ou la vase. Le grappin peut s’accrocher dans sa propre ligne de mouillage ou dans des ordures présentes dans les fonds, l’empêchant de se planter ou de pouvoir le relever sans l’utilisation d’un orin. Sa forme n'est généralement pas très compacte, et est difficile à arrimer, bien qu'il existe quelques modèles repliables disponibles.

    RépondreSupprimer
  9. Ancre à jas

    Bossoir d'ancreCette ancre de conception traditionnelle est familière même à ceux qui n'ont jamais utilisé une ancre. Ce type d’ancre comporte un bras qui pénètre dans les fonds et le deuxième qui reste en dehors. Ce modèle d’ancre a une bonne réputation pour l'utilisation dans la roche, les fonds durs, et les fonds couverts par des algues, bien que les nouvelles générations d’ancres modernes lui soient bien supérieures dans ces fonds réputés difficiles. Une version existe démontable en trois parties (Luke) et la plupart comportent un jas qui peut être replié permettant un arrimage facile à plat sur le pont.

    L’inconvénient principal de ce type d’ancre est la possibilité de surpattage ou de surjalage, c'est-à-dire la possibilité de la ligne de mouillage de s’accrocher dans la patte non enfoncée de l’ancre ou dans le jas de celle-ci. Une fois l’ancre surpattée elle a un fort risque de décrocher. Dans des essais comparatifs de tenue, elle possède nettement moins de tenue que les ancres modernes de poids équivalent. Elle est compliquée à relever et à remonter à bord et peut difficilement se stocker sur le davier d’étrave. Cette ancre était mise à poste sur un bossoir d'ancre.

    RépondreSupprimer
  10. Ancre flottante


    Stabiliser la route d'un navire
    Au sens le plus répandu, il s'agit d'un dispositif permettant de stabiliser une embarcation de relative petite taille désemparée dans du mauvais temps,[1] lorsque la cape puis la fuite vent arrière ne sont plus tenables.


    Ancre flottanteUne ancre flottante a la forme d'un parachute troué en son centre et est utilisée au bout d'une longue ligne amarrée au bateau. De même qu'une ancre retient le bateau en étant accrochée au fond, une ancre flottante le freine par la trainée ajoutée.

    Dans des conditions de vent extrêmes, lorsque les vagues déferlent, le navire à sec de toile (sans voiles) dérive vent arrière. À cette allure et par ce temps, il est menacé de chavirage :

    poussé par le vent et malgré l'absence de voile, le navire est en survitesse et lorsqu'une déferlante arrive par l'arrière, le navire accélère encore ; sa poupe se soulève au passage dans la vague et dans ces conditions l'étrave peut se « planter » dans la mer et provoquer son retournement (le navire sancit).
    les embardées provoquées par la mer et les accélérations peuvent mettre le bateau en travers de la lame et provoquer un chavirage.
    Dans ces conditions l'ancre flottante, qui a été filée dans l'eau au bout d'un cordage et qui est amarrée à la poupe ou à la proue du navire, freine le bateau et plus particulièrement les accélérations provoquées par les déferlantes car elle est normalement immergée. La traction qu'elle exerce sur le bateau contribue également à contrebalancer les embardées et à le maintenir dans l'axe du vent et donc généralement des vagues.

    Le vocable anglais pour ce matériel est "drogue".

    RépondreSupprimer
  11. ASTUCE POUR FABRIQUER UN ORIN PAS CHER
    Lors d'un mouillage on n'est pas toujours sur de pouvoir remonter sans difficultée son ancre. Elle peut être accrochée par le fond et si vous n'avez pas pris la peine de mettre un orin attachée à l'ancre, vous êtes bon pour une séance de plongée avec tous les problèmes et incertitudes que cela peut entrainer. De plus il est important de signaler la position de son ancre aux autres bateaux.
    Suivez le lien

    RépondreSupprimer
  12. L'ancre champignon

    Ancre champignon à cause de son arrondi en forme de champignon. L'ancre champignon est utilisée intensivement pour des amarrages permanents en pleine mer et peut peser plusieurs tonnes. Elle est plus efficace sur des fonds mous. Idéale pour des tous petits bateaux, elle ne devrait pas être utilisée comme ancre principale.

    RépondreSupprimer
  13. Caractéristiques idéales d'une ancre

    Il y a plusieurs types d'ancres, chacune conçues pour un but spécifique. Dans le meilleur des cas, une ancre devrait posséder les caractéristiques suivantes :

    - Doit tenir indépendamment du vent et/ou du changement de la direction du courant.
    - Facile à placer ou déplacer rapidement quand le vent ou les courants changes.
    - Bonne pénétration dans tous les types du fond: sable, boue et herbe.
    - Capable résister aux charges élevées sur toute partie de sa structure.
    - Bonne résistance sur des portées courtes.
    - Facile à libérer du fond sans dommages.
    - Facile à stocker sur la plate-forme ou dans un casier.

    Aucune ancre possède tous ces attributs, mais certaines représentent un bon compromis pour des conditions données.

    RépondreSupprimer
  14. L'ancre à forme unique Bruce

    Elle a une bonne tenue dans le sable et les roches, mais de puissance limitée dans le sable mou et la boue. Elle a en générale les mêmes qualités qu'une CQR mais pour un poids réduit. Cependant, elle est peu pratique pour le rangement car elle ne se plie pas.

    RépondreSupprimer
  15. L'efficacité d'une ancre

    est une fonction de sa pénétration et de sa tenue. Pour assurer une bonne tenue, une ancre doit d'abord indépendamment du type de fond, pénétrer aussi rapidement et profondément que possible. Une fois réglée, l'ancre ne doit pas chasser quelques soit les conditions atmosphériques.

    RépondreSupprimer
  16. La ligne de mouillage, ses composantes.

    L'ancre est rattachée au bateau par une ligne de mouillage, constituée soit uniquement de chaîne, soit d'abord de chaîne (côté ancre), puis d'un filin (on dit câblot), côté bateau.
    En choisissant les différents éléments qui vont former le mouillage, il ne faut pas perdre de vue que la résistance de ce dernier correspond à la force du plus faible des éléments qui le composent.
    Attention donc aux mailles de chaîne usées, aux manilles sous dimensionnées, aux torons coupés...
    excellent document
    Suivez le lien

    RépondreSupprimer
  17. Pour mouiller l'ancre,

    Calculer la longueur de mouillage nécessaire et l'étaler sur le pont, s'assurer que le câblot n'est pas emmêlé et que son extrémité libre est bien fixé au bateau.
    Dirigez le bateau vers l'emplacement sélectionné et ralentir jusqu'à l'arrêt.
    Laissez l'ancre filer à l'eau suivie par la quantité nécessaire de ligne de mouillage pour atteindre le fond, reculer doucement ou laissez le bateau culer de lui-même, puis laissez l'ancre tirer la ligne en fonction du recul du bateau.
    Lorsque la longueur calculée est atteinte, amarrer la ligne et le bateau doit se bloquer brusquement et enfouir l'ancre.
    Si la manœuvre est effectuée au moteur, donner un bon coup de marche arrière pour accrocher l'ancre profondément et assurer sa tenue (ce qu'on appelle "faire tête").
    Repérer au moins deux points fixes qui permettront de vérifier la position de l'embarcation de temps à autre ou avec un GPS et son alarme «anchor watch» ou le radar de bord.
    Programmer au besoin son sondeur au moyen des alarmes hautes et basses.

    RépondreSupprimer
  18. Remarkable! Its really awesome paragraph, I have got much clear idea about from this article.


    My blog post :: 24Option

    RépondreSupprimer
  19. Quality articles or reviews is the secret to be a focus for the users to go to see the web page, that's what this web site is providing.

    Also visit my weblog ... binoa

    RépondreSupprimer
  20. Steps to create Hd Tvs Stay longer

    Here is my homepage free video to mp3 converter

    RépondreSupprimer
  21. Acquire Valkyrie Totally free - Sit back and watch The Valkyrie On line

    Look at my site toddy

    RépondreSupprimer
  22. Obtain the Best Floorboards Standing Loudspeakers

    Look at my blog post; payday

    RépondreSupprimer