Faites-le vous-même!
Terminer les casses-tête,les recherches et questionnements interminables, ici on s'entraide sur tout ce qui concerne l'entretien,la maintenance de votre bateau.De la coque au pont, tout y passe, la fibre de verre, la plomberie,l'électricité, les boiseries,réparer vos cartes peut-être ? Posez votre question, surement vous obtiendrez une réponse d'un capitaine qui a vécu le même problème, ou quelqu'un vous donnera la référence apportant la solution.
Bonnes trouvailles!

dimanche 27 mai 2012

Alimentation en mer, recettes,trucs,astuces.


salut tout le monde,
je veux des recettes pour la cuisine a bord d'un bateau,
j'aimerais aussi avoir des trucs, (conservation des aliments par exemple),
même comment les cueilir, pêcher, ramasser etc.
merci
Germaine

37 commentaires:

  1. Un instrument indispensable,
    le CASSE NOIX,
    si vous désirez manger des crustacés, c'est obligatoire, car gare a votre patience!

    RépondreSupprimer
  2. Bon a savoir, la langouste en Guadeloupe29 novembre 2010 à 20:44

    Langoustes en Guadeloupe
    Interdites entre le 1er janvier et le 31 mars ou grainées (portant des oeufs).
    Les langoustes doivent mesurer au moins 21 cm pour la langouste rouge "royale" et 14 cm pour la brésilienne mesurées de la point des épines supraorbitales à l'extrémité de la queue
    chasse interdite avec fusil ou de nuit avec source lumineuse

    RépondreSupprimer
  3. Attention à la ciguatéra !
    Il s'agit d'une toxine émise par des coraux et accumulée par certains poissons dans la région Nord des Antilles. Elle peut provoquer des intoxications.

    RépondreSupprimer
  4. La ciguatera est une forme particulière d’ichtyosarcotoxisme (du grec ichtyos : poisson, sarcos : chair, toxicon : toxique), c'est-à-dire une intoxication alimentaire par les chairs de poissons contaminés par la microalgue benthique Gambierdiscus toxicus présente dans les récifs coralliens. Comme de nombreuses toxines naturelles et artificielles, la ciguatoxine s'accumule dans les organismes et sa concentration augmente au fur et à mesure que l'on monte les échelons de la chaîne alimentaire, selon le principe de la biomagnification. Parmi les 400 espèces potentiellement infectées, les grands poissons prédateurs comme le barracuda, la murène, le mérou ou encore les carangues sont les plus susceptibles de provoquer un empoisonnement. Le terme ciguatera désigne également le phénomène qui en est à l’origine : la destruction des récifs coralliens.
    Dans la majorité des cas, les symptômes apparaissent précocement après la consommation, quelquefois dans les minutes qui suivent, le plus souvent entre une et quatre heures, plus rarement au-delà de 24 heures.
    Douleurs abdominales diffuses.
    Nausées, vomissements.
    Diarrhée, le plus souvent aqueuse, parfois responsable de déshydratation aiguë.
    Ténesme.
    Hoquet.
    Les douleurs, nausées-vomissements et diarrhées sont de loin les symptômes digestifs les plus souvent rencontrés.
    troubles de la coordination et de l'équilibre, Fatigue chronique, touchant le système nerveux tout entier ou à un état dépressif associé,Hallucinations visuelles ou auditives
    Céphalées, vertiges, étourdissements,Troubles de la déglutition.
    Convulsions.
    Troubles de la conscience.
    Coma.
    Paralysie de la fonction respiratoire par fatigabilité des muscles inspiratoires et du diaphragme, ou par atteinte du système nerveux autonome.
    Bradycardie sinusale inférieure à 60/mn.
    Hypotension artérielle.
    Hypotension orthostatique
    etc.etc.
    Or, il n’existe aucun moyen de détection simple, fiable, peu coûteux et facile à utiliser en pratique.Seuls des tests réalisés sur des restes de poissons permettent d’affirmer ou infirmer la présence de toxines.
    La plupart des traitements sont à visée symptomatique ; la diversité des traitements utilisés s’explique par la grande variété des symptômes rencontrés.
    En l'absence de traitement efficace, la prévention reste essentielle.
    Mieux connaître et surveiller les zones à risque.
    Faire confiance aux pêcheurs locaux sur les endroits et espèces à éviter.
    Obtenir des tests de détection simples, peu coûteux, fiables.
    Donner un morceau du poisson à un chat avant de le consommer.
    Suivre le lien pour plus de détails, et pour encore beaucoup plus de précision.

    RépondreSupprimer
  5. paella valenciana. Dans la paella orthodoxe, il ne saurait y avoir d'autres viandes que celles tirées des animaux de basse-cour: poulet, lapin et (ou) canard, que l'on fait dorer avec de l'huile d'olive. Il faut ensuite ajouter de la tomate râpée (ou de la purée de tomates), des ferradures (haricots verts), quelques garrofons (haricots de Lima, de très gros haricots blancs) et/ou tavelles (haricots frais en grain), certains ajoutent des baquetes (petits escargots des champs), des artichauts, des poivrons et/ou un peu d'ail. C'est le moment de verser l'eau dans laquelle tout va bouillir jusqu'à cuisson des légumes, ainsi qu'une branche de romarin. Un peu de safran (en brins).


    Ajout du rizDu riz (rond, surtout de la variété appelée arroz bomba), enfin, qui doit cuire jusqu'à absorption de l'eau. La paella peut être servie avec du citron afin d'en presser le jus sur le plat, si on le souhaite. La coloration jaune du riz provient du safran (ou bien d'un colorant alimentaire à base de maïs).

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien avoir a mon bord des oeufs cuits dur(oeuf a la coque), excellent quand la mer brasse un peu fort, ainsi que des craquelins.
    Ça dépanne!
    aussi quelques conserves en boite,thon,paté etc.

    RépondreSupprimer
  7. Plusieurs façons de cuire la crevette et autres informations sur la crevette.
    suivre le lien

    RépondreSupprimer
  8. Voici un bon document sur la conservation des aliments a bord d'un bateau.
    Pancho.
    suivez le lien

    RépondreSupprimer
  9. Comment choisir le poisson!
    Le poisson frais est brillant et luisant; ses écailles sont intactes. L'œil doit être clair. L'aliment doit avoir une odeur fraîche et douce. La chair des filets doit être tendre, élastique au toucher et sans zones brunâtres

    La meilleure façon de faire cuire le poisson est de le faire cuire rapidement à chaleur élevée. Suivez la règle des dix minutes par pouce : faites cuire un filet pendant dix minutes pour chaque pouce (2,5 cm) d'épaisseur. Lorsqu'il est cuit, le poisson doit se détacher facilement en flocons sous la fourchette.

    RépondreSupprimer
  10. Maladie d’origine alimentaire

    ne consommez jamais d’aliments conservés dans des boîtes présentant des bosses ou des fuites, ou dont le dessus ou le dessous est bombé.

    Botulisme
    Description:
    forme grave et souvent mortelle d’empoisonnement alimentaire causé par la bactérie Clostridium botulinum (C. botulinum). Cette bactérie produit une toxine lorsqu’elle séjourne dans les environnements humides, sans air et à faible teneur en acidité. La formation de mousse à l’intérieur des boîtes de conserve, ainsi que les boîtes de conserve présentant des fuites ou des renflements constituent des signes de botulisme.
    Maladie d’origine alimentaire
    Description:
    appelée aussi intoxication alimentaire, cette maladie est due à la consommation d’aliments contaminés par des bactéries nocives comme Salmonella, E.coli et Listeria monocytogenes. Ces bactéries se trouvent souvent dans la viande crue ou insuffisamment cuite, le poisson et la volaille; le lait (cru) non pasteurisé et les produits laitiers; les œufs crus et légèrement cuits; et à la surface des fruits et légumes crus ainsi que dans leur jus.

    RépondreSupprimer
  11. Pêcher le Crabe,

    J'ai trouver ceci sur internet!
    expérience perso:
    Rien de plus facile pour en attraper du bateau au mouillage.
    un morceau de bas de femme
    (comme quoi elle est tres utile à bord aussi) vous mettez n'importe quelle viande dans le morceau de bas
    (Nous mettions du saussisson)
    vous accrochez le tout à un fil ou (ficelle)
    vous plongez cela dans l'eau au fond.
    quand vous voyez le fil bouger (2mn environ)
    soulevez doucement et faites tomber le ou les crabes en secouant le fil au dessus du seau que vous avez préparé...
    Bon appétit
    Dan

    RépondreSupprimer
  12. Cuisiner a l'eau de mer.

    Pour cuisiner,
    les pommes de terre et le choux
    sont cuits uniquement à l'eau de mer.
    Pour le riz et les pâtes,
    un tiers d'eau de mer deux tiers d'eau douce. Pour le pain,
    uniquement de l'eau de mer.

    RépondreSupprimer
  13. le crabe

    apport calorique; 89 kcal/100 g
    protéines, 20 g pour 100 g
    riches en minéraux,
    phosphore,magnésium,fer,cuivre
    vitamine B12 ,vitamine pp

    Cuisson,
    le plonger, pattes au fond, dans un volume d'eau bouillante salée juste pour le couvrir. 15 minutes de cuisson pour un crabe d'un kilo.

    Dégustation,
    nature ou accompagnée de mayonnaise.
    décortiquée dans des salades,les soupes.

    RépondreSupprimer
  14. Les légumes et autres produits en conserves sont très bien,
    N'embarquez pas trop de viande, inconservable a long terme
    les pamplemousses et les pommes se gardent bien,
    Les jus et autres brevages, privilégiez-les en bouteille,

    RépondreSupprimer
  15. Les choux, les pommes de terre, les citrons, les oranges, se conservent bien et sont utiles.

    RépondreSupprimer
  16. Boatiful, peche a la traine28 décembre 2010 à 17:41

    Pêche a la traine en mer!

    Voici des indices qui trahissent la présence de banc de poissons.
    Des oiseaux virevoltant au-dessus d'une zône? Probablement y a-t-il de l'action en dessous. Les gros poissons s'attaquent aux petits et ils s'enfuient a la surface, attirant ainsi l'attention des oiseaux.
    Par mer calme, de longues lignes de courant se distinguent.
    En voyant ces indices, allez vers la zone et longez-la sans la traverser cela déconcentrerait les poissons de vos hameçons.
    Boatiful

    RépondreSupprimer
  17. Conserver le beurre sans réfrigirateur
    presque indéfiniment!

    en faisant du ghi, ou beurre clarifié, c'est facile.
    Le ghi se conserve dans un endroit sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière. Il est inutile de le mettre au frigo, Dans un pot en verre par exemple.
    le ghi s'améliore avec l'âge, mais pour la cuisine, il vaut mieux le consommer dans les 2 ou 3 mois.
    Le ghi améliore la digestion et l'assimilation, augmente la mémoire, lubrifie les tissus et favorise la souplesse du corps.
    Voyez la recette complète du ghi en
    suivant le lien

    RépondreSupprimer
  18. Ananas dans le sirop

    1 ananas,
    1 litre d’eau,
    500g de sucre

    L’eau et le sucre sont a bouillir, composant ainsi le sirop.
    Peler l'ananas,
    retirer le coeur de l’ananas.
    Couper en petits morceaux
    les mettre morceaux dans le sirop bouillant.
    attendre l'ébullition.
    fermer le feu, laisser refroidir.

    Cette recette convient à n’importe quel fruit, pour une longue conservation.

    RépondreSupprimer
  19. Pêche 2 caps.net15 janvier 2011 à 17:48

    Merlans aux crevettes
    Ingrédients (pour 4 personnes)

    •4 merlans
    •200g de petites crevettes cuites décortiquées
    •1 c à soupe de persil haché
    •beurre
    •1 verre de vin blanc sec
    •1 citron
    Préparation
    Ouvrez 4 merlans nettoyés, ôtez l'arête centrale.
    Farcissez-les de 200 g de petites crevettes cuites et décortiquées, mélangées à 1 c à soupe de persil haché.
    Assaisonnez, parsemez de noisettes de beurre, arrosez de 1 verre de vin blanc et d'un filet de citron.
    Couvrez d'un papier d'aluminium et faites cuire 20 mn à four chaud.

    RépondreSupprimer
  20. Recette de Seiche

    faire bouillir la seiche pendant 10 minutes,
    La peler.
    la couper en lamelles,
    faire revenir dans une sauce à l'ail, au persil et à l'huile d'olive.........

    Bon appétit!

    RépondreSupprimer
  21. Noix de coco,
    Ou et laquelle choisir?
    Quand la manger?
    Comment la consommer?
    quoi consommer?

    recettes avec la noix de coco.
    Ananas et noix de coco à l'antillaise
    Cocktail : L'antifouling
    Le punch coco
    Les congolais à la coco et à l'avoine
    Les grignotins à la noix de coco

    Suivez le lien

    RépondreSupprimer
  22. provisions à embarquer, voici une liste de base :
    farine, haricots blancs, corned beef, porc salé, bacon, jambon, viandes en conserve, sardines en boite, fruits au sirop, légumes en conserve, lard, beurre, fromage, lait concentré, sucré ou non, café, thé, cacao, chocolat, poivre, sel, moutarde, vinaigre, sucre et riz vous feront un avitaillement de base.

    RépondreSupprimer
  23. Le secret de la cuisson du homard

    Le plonger dans une casserole d'eau de mer bouillant,
    conserver cette ébullition musclée pendant 20 minutes précisément.
    L'eau douce additionnée de sel ne convient pas aussi bien. L'eau de mer fraîchement puisée est indispensable. Elle met en valeur l'arôme du homard et lui ajoute un zeste indéfinissable.

    Pour le crabe, même méthode, mais 10 minutes suffisent.

    RépondreSupprimer
  24. La cocotte-minute

    Si les cambuses devaient se limiter à un seul ustensile de cuisine, ce serait l'inestimable cocotte-minute.
    Un appareil de cuisson tellement pratique qu'il semble avoir été créé spécialement pour un usage en mer !

    La cocotte-minute rend de bons et loyaux services :

    elle permet de cuisiner en toute sécurité par mer agitée, car parfaitement étanche.
    elle réduit les temps de cuisson par trois.
    elle stérilise en bocaux un excédent de pêche, des mangues cueillies en abondance en pleine saison,
    elle est capable de cuire des surgelés.
    elle remplace un four, puisqu'elle cuit le pain, les gâteaux, les flans, les yaourts...
    elle préserve, telle une boîte de conserve,

    RépondreSupprimer
  25. Les noeuds de pêche essentiels pour la pêche en mer
    Le nœud Grinner ou noeud universel
    Le nœud de gaine néoprène
    Le noeud pyreneen
    Le nœud Crawford
    Le nœud d'arracher
    Le nœud Albright
    Le nœud Wishbone
    Suivez le lien

    RépondreSupprimer
  26. Attention : canettes empoisonées !!!!
    Article paru sur Caducée, source d'information professionnelle dans le
    secteur médical :

    Une personne est morte récemment dans des circonstances absurdes.
    Elle était partie en bâteau avec des amis, un dimanche, et avait mis des canettes de boisson dans le réfrigérateur du bâteau.

    Le lendemain, lundi, elle était internée au CHU pour en ressortir le
    mercredi, morte. L'autopsie a révélé qu'il s'agissait d'une Leptospirose
    fulgurante causée par une canette de boisson qu'elle avait prise, sans
    verre, sur le bâteau. L'examen des canettes a confirmé qu'elles étaient infectées par de l'urine de rat et donc de Leptospiras. La personne en question n'a probablement
    pas nettoyé la partie supérieure de la canette avant de la boire et celle-ci
    était contaminée par de l'urine de rat sèche, qui contient des substances
    toxiques et mortelles, dont la leptospiras, qui provoque la septospirose.

    Les boissons en canettes et autres aliments de conditionnement similaire
    sont stockés dans des entrepôts qui sont souvent infestésde rongeurs et
    sont ensuite transportés jusqu'à leur lieu de vente sans faire l'objet d'un
    quelconque nettoyage.Chaque fois que vous achetez une canette, lavez
    consciencieusement la partie supérieure avec de l'eau et un détergent
    avant de la mettre au
    réfrigérateur. Suivant une étude réalisée par INMETRO (Espagne), le
    couvercle
    des canettes de boissons sont plus contaminées que les toilettes
    publiques.L'étude montre que la
    quantité de germes et de bactéries sur les couvercles des canettes est
    telle qu'il est indispensable de bien les nettoyer avec de l'eau et un
    détergent.

    bonne journée
    mariquita

    RépondreSupprimer
  27. Thon cru à la tahitienne

    Ingrédients :
    300 g de thon
    2 citrons
    herbes de Provence
    coriandre
    sel/poivre
    ½ bol d'huile d'olive

    Réalisation :
    Débiter le thon en lamelles de la taille d'un doigt (moyen) en enlevant arrêtes et peau.
    Mettre à tremper dans le jus de citron pur pendant ½ heure en remuant 2 ou 3 fois.
    Réserver au frais.
    Au même moment, mettre dans l'huile d'olive la coriandre écrasée, le poivre/sel et les herbes.
    Après ½ heure, ajouter l'huile parfumée au poisson.
    Remuer. Réserver quelques heures au frais puis servir.
    Gateway

    RépondreSupprimer
  28. Poulet à l’ail Canarien

    Ingrédients pour 4 personnes
    1 poulet
    Une tête d’ail
    Huile d’olive, huile d’arachide
    Sel, poivre, piment

    Réalisation:
    Préparer la veille si possible, ou bien le matin pour le soir.
    Dépiauter le poulet et le couper en petits morceaux. (de la taille d’un pilon.)
    Prendre une tête* d’ail, éplucher et écraser. Enduire les morceaux de poulet crus avec un peu d’ail écrasé. Mettre le reste de l’ail dans une marinade: huile d’olive, sel, poivre, piment. Y mettre les morceaux de poulet à mariner.

    Quelques heures plus tard:
    Faire chauffer 1 à 2 centimètres d’huile d’arachide dans une cocotte.
    Y faire frire le poulet en retournant souvent 5 à 10 minutes. Le sortir et le remettre dans le plat de marinade
    Réserver jusqu’au lendemain au frigo.

    Le lendemain:
    Juste avant de servir, refaire frire le poulet 5’ dans la même friture aillée que la veille. Bonjour l’haleine...

    *Je dis bien une tête, pas une gousse.…

    Gateway

    RépondreSupprimer
  29. La confiture de mangue

    Ingrédients :
    1 Kg de mangues
    700 gr de sucre
    2 citrons.
    Réalisation :
    Faire bouillir 10 mn les citrons entiers dans un peu d’eau.
    Eplucher les fruits et les couper en morceaux.
    Les mettre dans une bassine, ajouter les citrons coupés en tranches.
    Couvrir avec le sucre et laisser macérer quelques heures.
    Cuire à peu près une heure, à découvert, lentement, en remuant souvent. (à surveiller, ca peut coller)
    (Recette de Michèle Meffre dans “ Vogue la cambuse ”)
    Gateway

    RépondreSupprimer
  30. Boulettes de poisson
    Ce plat permet de meubler longuement l'apéro,

    Ingrédients (pour 4 personnes) :
    200g de poisson cuit
    1 oeuf
    Un peu de lait
    3 gousses d'ail
    1 oignon émincé
    1 cuillerée à soupe de farine
    Sel, poivre, Harissa
    Herbes, persil et autres...

    Réalisation
    Ecraser le poisson et y mélanger tous les ingrédients
    Faire des boulettes de la taille d'une noix, légèrement farinées
    Passer à la poêle quelques minutes dans un centimètre d'huile très chaude.

    Les boulettes gagnent à être cuites à l'avance et à être réchauffées à la poêle au dernier moment.
    Gateway

    RépondreSupprimer
  31. Daurades en filet Bonne femme

    Auteur : recette familiale
    Temps de préparation : 30 minutes
    Temps de cuisson : 20 minutes
    Nombre de personnes : 4


    2 belles daurades en filet (garder les peaux et bien demander à ce qu’il ne reste plus d’écailles)
    500 g champignons de Paris bien blancs et fermés
    300 g crème fraîche
    1 bouteille Sancerre blanc
    1 bouquet persil plat

    Mise en route
    • Faites chauffer le four à 170 °C.
    • Pendant ce temps, verser ¼ de bouteille de Sancerre dans une cocotte et ajoutez un verre d’huile. Faites chauffer à feu pas trop vif et jetez-y les champignons coupés en quatre.
    • Laisser suer 5 à 8 minutes.

    Cuisson
    • Posez les filets, côte à côte, sur les champignons et enfournez, non recouvert, une dizaine de minutes.
    • Retirez la cocotte du four et posez les filets sur une assiette chaude en les enfermants dans une grande feuille d’aluminium : ceci permettra aux filets de rester chauds.

    Finition
    • Ajoutez la crème fraîche aux champignons et faites chauffer à feu vif en remuant à la cuiller en bois jusqu’à ce que la crème s’épaississe. Vous réussirez beaucoup mieux avec de la crème double épaisse…
    • Dès que c’est bien lié, disposez les champignons dans les assiettes, en les regroupant au centre. Posez sur ces champignons les filets en prenant garde à ne pas les casser. Posez les en gardant la peau par dessus, je pense que ce sera mieux que chair au dessus comme je l’ai fait pour ces photos.
    • Entourez de crème et terminer la décoration avec quelques légumes verts, une ou deux petites pommes de terre et quelques herbes. Servez très chaud.
    • Accompagnez du reste de Sancerre.

    RépondreSupprimer
  32. Lotte aux champignos et aux piments de Cayenne

    Temps de préparation : 1 heure
    Temps de cuisson : 40 minutes
    Nombre de personnes : 4


    800 g de lotte coupée en morceaux
    3 oignons
    1 gousse d'ail
    600 g de champignons de Paris
    1 verre de vin blanc sec
    1 pincée ou plus de piment de Cayenne (peut être remplacée par une cuillerée à café de paprika)
    4 cuillerées à soupe de crème fraîche non allégée

    1 - Préparer les légumes :
    - éplucher et émincer les oignons et l'ail,
    - couper le pied des champignons ,
    - passer les champignons rapidement sous l'eau et les couper en ou 4 suivant la grosseur.
    2 - Faire revenir :
    - les oignons et l'ail dans l'huile d'olive,
    - ajouter les morceaux de lotte,
    - saler, poivrer, saupoudrer de piment ou de paprika,
    - verser le vin blanc.
    3 - Déposer les champignons dans la sauteuse.
    4 - Laisser mijoter 40 minutes à feu doux et en vase clos.
    5 - Vérifier la sauce avant la fin de la cuisson.
    Si nécessaire, la finir sans couvercle pour faciliter l'évaporation.
    6 - Ajouter délicatement la crème fraîche et servir dans un joli plat de service creux.

    Accompagnement :
    Pommes de terre nouvelles en robe des champs, riz basmati ou riz thaï.

    RépondreSupprimer
  33. Une fondue de la mer


    Les fruits de mer possèdent une valeur nutritive très intéressante. Crevettes, moules, huîtres, pieuvres, calmars, homards et palourdes, en plus d'être très nourrissants et savoureux, sont d'excellentes sources de plusieurs vitamines et minéraux. Grâce à l'oméga-3 qu'ils contiennent, les fruits de mer ont un effet bénéfique contre les maladies cardiovasculaires. Ils contribuent à la formation des os et des dents, à la croissance et à la régénérescence des tissus, ainsi qu'au maintien d'un pH normal dans le sang grâce à la présence du phosphore. Ils possèdent du fer, un minéral essentiel à la formation des globules rouges et au transport de l'Oxygène dans le sang. Excellentes sources de vitamine B, les fruits de mer jouent un rôle important dans le métabolisme de l'énergie de toutes les cellules, la formation des globules rouges, la transmission de l'influx nerveux, ainsi que l'entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux. Une fondue de fruits de mer est donc une occasion en or de bien manger tout en passant du bon temps en famille et entre amis.
    Suivez le lien pour cette recette

    RépondreSupprimer
  34. Bananes vertes frites (Jamaïque)

    Ingrédients pour un grand bol : 2 grosses bananes vertes, huile pour friture, sel.

    Dans une friteuse, verser environ 6 cm d’huile et faire chauffer jusqu’à 200 degrés. Oter les bouts des bananes et les couper en deux. Enlever la peau et découper les bananes en fines rondelles.

    Faire frire les rondelles dans l’huile pendant 3 à 4 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Les égoutter, saler et servir chaud.

    RépondreSupprimer
  35. Punch de la Martinique

    Ingrédients : 1/4 de sirop de sucre de canne, 3/4 de rhum blanc, 1 citron vert, glaçons facultatifs.

    Verser d'abord le sirop de sucre de canne, puis le rhum. Ajouter quelques gouttes de citron. Mélanger avec une cuillère ou un "bâton lélé" ou simplement en remuant le verre. C'est à ce geste que l'on reconnaît les adeptes du ti-punch !

    Vous pouvez ajouter 1 ou 2 glaçons et décorer le verre avec une rondelle de citron ou d'orange, mais ce n'est pas indispensable. Si vous invitez de vrais connaisseurs, placez tous les ingrédients sur la table. Chacun préparera son ti-punch selon ses goûts.

    RépondreSupprimer
  36. Pina Colada
    8 cl de jus d'ananas en boîte, 4 cuillerées à soupe de rhum blanc, 2 cuil. à soupe de crème de noix de coco, 2 cuil. à soupe de jus de citron vert, 180 g de glace pilée.
    Verser dans un shaker le jus d'ananas, le rhum blanc, la crème de noix de coco, le jus de citron vert et la moitié de la glace. Bien mélanger.
    Verser le mélange dans un verre à whisky en le filtrant au travers d'une passoire. Recouvrir avec le reste de la glace et servir aussitôt.

    RépondreSupprimer
  37. pour conserver des aliments, rien de mieux que les sacs pour congélateurs zippés ; plusieurs tailles, bien étanches, on sait ce qu'il y a dans le sac
    Syl

    RépondreSupprimer